Autre

Glycémie après le repas

Le glucose est un monosaccharide important qui réside dans le corps humain. Il participe à de nombreux processus biochimiques et couvre la consommation d'énergie des cellules et des tissus. Le sucre pénètre avec les aliments ou est formé à l'aide de glycogène déposé dans le foie et certains autres organes.

Les taux de glycémie peuvent varier au cours de la journée. Ils dépendent de l'âge de la personne, de sa constitution et de son poids, du moment du dernier apport alimentaire, de la présence de conditions pathologiques, de l'activité physique. En outre, on considère quelle est la norme du sucre dans le sang après avoir mangé, les raisons physiologiques et pathologiques de son augmentation, ainsi que les méthodes de correction.

Pourquoi le corps a-t-il besoin de glucose?

Glucose (sucre) - un glucide simple obtenu lors du fractionnement de polysaccharides. Dans l'intestin grêle se trouve son absorption dans le sang, puis - la séparation dans tout le corps. Après une modification de la glycémie après une modification de l'alimentation, le cerveau transmet le pancréas à l'insuline.

L'insuline est une substance active hormonale, qui est le principal régulateur de la distribution du saccharide dans le corps. Avec elle, les cellules ouvrent des canalicules spécifiques à travers lesquels le glucose passe à l'intérieur. Là, il se décompose en eau et en énergie.


L'insuline est une "clé" spécifique pour le monosaccharide

Une fois que le niveau de glucose sanguin a diminué, un signal indiquant qu'il est nécessaire de le ramener au niveau optimal est reçu. Le processus de synthèse du glucose commence, dans lequel les lipides et le glycogène sont impliqués. Ainsi, le corps tente de ramener les indicateurs glycémiques à la normale.

C'est important! Les principaux consommateurs de sucre sont les cellules nerveuses du cerveau. Lorsque sa quantité est insuffisante, l'énergie manque de nourriture, ce qui conduit à l'apparition de conditions pathologiques.

L'excès de sucre dans le sang n'est pas bon non plus. En grande quantité, le monosaccharide peut avoir un effet toxique, car dans le contexte de l'hyperglycémie, le processus de fixation des molécules de glucose aux protéines corporelles est activé. Cela change leurs caractéristiques anatomiques et physiologiques, ralentit la récupération.

Comment sont les indicateurs pour la journée

Glycémie après un repas, l'estomac vide, après que l'activité physique ait changé de numéro. Le matin, si la nourriture n’est pas encore entrée dans le corps, les valeurs normales sont les suivantes (en mmol / l):

  • le minimum autorisé chez les femmes et les hommes adultes est de 3,3;
  • Le maximum autorisé pour les adultes est de 5,5.

Ces chiffres sont typiques pour les âges de 6 à 50 ans. Pour les nouveau-nés et les nourrissons, les chiffres diffèrent considérablement - de 2,78 à 4,4. Pour un enfant d'âge préscolaire, le maximum supérieur est 5, le seuil inférieur est similaire à l'âge moyen des adultes.

Après 50 ans, les chiffres changent un peu. Avec l'âge, les limites admissibles sont décalées vers le haut, ce qui se produit chaque décennie suivante. Par exemple, la glycémie chez les personnes de plus de 70 ans se situe entre 3,6 et 6,9. Ceci est considéré comme les meilleurs nombres.


Chaque membre de la famille a des indicateurs glycémiques optimaux pour son groupe d’âge.

Le taux de sucre dans le sang de la veine est légèrement supérieur (environ 7 à 10%). Vous pouvez vérifier les indicateurs uniquement dans le laboratoire. Les nombres (en mmol / l) sont des chiffres allant jusqu'à 6.1.

Différentes périodes de temps

Le diabète est l’une des maladies les plus courantes qui se manifeste par une forte teneur en sucre. Tous les diabétiques sont conscients que la glycémie doit être contrôlée à différents moments de la journée. Cela vous permettra de choisir la bonne dose de drogues injectées, afin de prévenir une détérioration brutale de la maladie.

Le premier type de maladie est caractérisé par le fait que l'hyperglycémie survient en raison de l'insuffisance de la synthèse d'insuline. Le type 2 est dû à l’émergence d’une résistance à l’insuline (perte de sensibilité hormonale des cellules du corps). La pathologie peut s'accompagner de sauts brusques dans le sucre tout au long de la journée. Il est donc important de connaître les normes permises (en mmol / l):

  • après une nuit de repos chez les adultes - jusqu'à 5,5 ans, chez les enfants de moins de 5 ans - jusqu'à 5 ans;
  • avant la prise de nourriture - jusqu'à 6 ans, chez les enfants - jusqu'à 5,5;
  • immédiatement après avoir mangé - jusqu'à 6,2, l'organisme des enfants - jusqu'à 5,7;
  • en une heure - jusqu'à 8,8, chez un enfant - jusqu'à 8;
  • après 120 minutes - jusqu'à 6,8, pour un bébé - jusqu'à 6,1;
  • avant le repos nocturne - jusqu'à 6,5, pour un enfant - jusqu'à 5,4;
  • la nuit - jusqu'à 5 ans, le corps des enfants - jusqu'à 4,6.
C'est important! La quantité de sucre trouvée dans les urines est un autre critère de diagnostic important, spécifié parallèlement aux indicateurs de glucose dans le sang. Chez un enfant en bonne santé et un adulte, ce niveau doit être égal à 0, tandis que la grossesse est autorisée jusqu'à 1,6.

Vous trouverez plus d'informations sur les indicateurs admissibles de glycémie pendant la grossesse dans cet article.

Glycémie après avoir mangé

Le niveau de sucre dans le sang après avoir mangé doit être surveillé par les populations suivantes:

  • en présence d'un poids corporel anormal;
  • avoir un patient diabétique le long de la lignée;
  • avoir de mauvaises habitudes (alcoolisme, tabagisme);
  • ceux qui préfèrent les aliments frits, fumés, fast food;
  • hypertension artérielle et taux de cholestérol élevé;
  • les femmes qui ont donné naissance à des enfants pesant plus de 4 kg auparavant.

Une légère augmentation du taux de glucose dans le sang après la prise de nourriture est normale pour un corps en bonne santé.

Si la glycémie change de façon importante plusieurs fois, vous devriez demander conseil à un endocrinologue. Il est nécessaire de parler avec le médecin, de mener des recherches supplémentaires, s'il existe un désir pathologique de boire, de manger. Dans ce cas, une personne urine souvent et ne prend pas de poids du tout, au contraire, une perte de poids est possible.

Il convient également d'alerter la sensation de sécheresse et de tiraillement de la peau, l'apparition de fissures aux coins des lèvres, les douleurs dans les membres inférieurs, les éruptions cutanées de nature obscure, qui ne guérissent pas longtemps.

C'est important! Les symptômes ci-dessus parlent d'hyperglycémie et peuvent être des manifestations du diabète.

Une légère sortie d'indicateurs de glycémie au-delà de la plage normale peut indiquer l'apparition d'une résistance à l'insuline, également vérifiée par des méthodes de recherche diagnostiques (test avec charge en sucre). Cette condition s'appelle le prédiabète. Elle se caractérise par une prédisposition à l'apparition d'une forme de «maladie sucrée» indépendante de l'insuline.

Pourquoi peut-il être faible en sucre après un repas?

Tout le monde est habitué à ce que la nourriture provoque la hausse du glucose, mais il y a aussi un "revers de la médaille". C'est l'hypoglycémie dite réactive. Le plus souvent, il se produit sur le fond de l'obésité ou avec le diabète de type 2.


La transpiration est l'un des symptômes de l'hypoglycémie

Les scientifiques ne pouvaient pas s'attarder sur la raison spécifique d'un tel état, ils ont donc identifié plusieurs théories sur son développement:

Comment vérifier la glycémie
  1. Un régime dans lequel une personne refuse complètement les glucides pour perdre du poids. Si le corps ne reçoit pas de "matériau de construction" à long terme sous forme de polysaccharides, il commence à utiliser ses propres ressources, réservées à la réserve. Mais il arrive un moment où les stocks du dépôt se vident, car ils ne sont pas reconstitués.
  2. Pathologie, accompagné d'intolérance au fructose de nature héréditaire.
  3. Cela se produit souvent chez les personnes qui ont déjà subi une intervention chirurgicale au niveau du tractus intestinal.
  4. Dans le contexte de situations stressantes, il se produit un spasme pancréatique, qui stimule la synthèse d'insuline en grande quantité.
  5. La présence d'insulinomes est une tumeur sécrétant des hormones qui libère de manière incontrôlée de l'insuline dans le sang.
  6. Une forte diminution de la quantité de glucagon, qui est un antagoniste de l'insuline.

La nature réactive de l'hypoglycémie se développe rapidement. Une personne constate la présence d'insomnie, de vertiges et de transpiration excessive. Il veut toujours manger, même après un copieux déjeuner ou dîner. Plaintes de fatigue, baisse de performance.

Pour éliminer cette condition, vous devez changer votre mode de vie: mangez souvent, mais en petites portions, renoncez aux glucides à absorption rapide, suivez le principe de la nutrition, selon lequel la libération d'insuline se produirait en quantité suffisante. Besoin d'abandonner l'alcool et le café.

Il est important de faire du sport mais de ne pas abuser de la charge. Pour augmenter le sucre, le glucagon est injecté sous une forme injectable.

Le glucose est plus élevé que la normale après les repas

Cette condition s'appelle l'hyperglycémie postprandiale. Il se caractérise par le niveau de glucose dans le sang après une consommation supérieure à 10 mmol / l. Les facteurs de risque sont les suivants:

  • poids pathologique;
  • hypertension artérielle;
  • nombre élevé d'insuline dans le sang;
  • la présence de "mauvais" cholestérol;
  • tolérance au glucose altérée;
  • prédisposition héréditaire;
  • le sexe (se produit souvent chez les hommes).

Glycémie élevée quelques heures après avoir mangé - preuve du processus pathologique dans le corps
C'est important! Des études cliniques ont confirmé l’importance de l’absence d’hyperglycémie postprandiale pour obtenir une compensation et ont précisé que ce point était considéré comme plus important que le taux normal d’hémoglobine glyquée.

L'hyperglycémie de l'après-midi est associée aux risques de développer les conditions suivantes:

  • macroangiopathie - la défaite des grands vaisseaux;
  • rétinopathie - pathologie des vaisseaux du fond d'œil;
  • augmenter l'épaisseur des artères carotides;
  • stress oxydatif, inflammation et dysfonctionnement endothélial;
  • diminution du débit sanguin dans le muscle cardiaque;
  • processus cancéreux de nature maligne;
  • pathologie des fonctions cognitives chez les personnes âgées ou sur le fond d'une forme de diabète indépendante de l'insuline.

C'est important! L’hyperglycémie postprandiale nuit considérablement à la santé humaine et nécessite une correction à grande échelle de la maladie.

La lutte contre la pathologie consiste à adhérer à un régime alimentaire à faible charge en glucides, à lutter contre le surpoids, à utiliser des charges sportives. Médicaments contribuant à l'élimination du sucre pathologiquement élevé après un repas:

  • analogues d'amyline;
  • Inhibiteurs de la DPP-4;
  • les glinides;
  • les dérivés du peptide-1 ressemblant au glucagon;
  • les insulines.

Le traitement médicamenteux est l’une des étapes permettant d’aider un patient à augmenter sa glycémie l’après-midi.

Les technologies modernes permettent de contrôler la glycémie non seulement en laboratoire, mais aussi à la maison. Pour ce faire, utilisez des glucomètres - des dispositifs spéciaux, notamment des lancettes pour la perforation des doigts et des bandelettes réactives utilisées pour effectuer des réactions biochimiques et évaluer les indicateurs de sucre.

Le maintien d'une glycémie normale non seulement avant, mais également après les repas est considéré comme un point important pour prévenir le développement de complications d'un certain nombre de conditions pathologiques.

Loading...